VIDEOS. Quand Kadhafi affirmait «avoir fait arriver Sarkozy» au pouvoir

VIDEOS. Quand Kadhafi affirmait «avoir fait arriver Sarkozy» au pouvoir

311
0
PARTAGER

Dans son magazine «Pièces à conviction» qui doit être diffusé mercredi soir à 23h10, France 3 exhume l’enregistrement audio d’une interview de Mouammar Kadhafi, réalisée en mars 2011, dans laquelle il évoque le financement politique de la campagne de Nicolas Sarkozy. C’est la première fois que cette bande sonore est diffusée.

L’entretien est mené par la journaliste du Figaro Delphine Minoui. Il se déroule le 16 mars 2011, quelques jours avant les premières frappes occidentales sur la Libye. La France vient alors de reconnaître la coalition d’opposition au régime et Kadhafi semble extrêmement remonté contre le président français. Delphine Minoui avait déjà rapporté les propos du président libyen dans son ouvrage intitulé Tripoliwood. Cette fois, c’est la bande sonore de l’interview que France 3 diffuse.

«Rien de nouveau», réagit Hortefeux

A la question de savoir s’il se sent trahi, Kadhafi, qui avait été reçu en grande pompe à Paris en décembre 2007, répond par l’affirmative. Puis, il poursuit : «Sarkozy a une déficience mentale… C’est grâce à moi qu’il est arrivé à la présidence», «C’est nous qui lui avons fourni les fonds qui lui ont permis de gagner», «Il est venu me voir alors qu’il était ministre de l’intérieur. Il m’a demandé un soutien financier.»

Pourquoi aurait-il financé Sarkozy ? «Pour nous, en tant que Libyens, si le président de la République française gagne les élections grâce à nos fonds, c’est vraiment un gain», répond kadhafi. Ce dernier en revanche, est incapable de donner le moindre détail sur le montant ni les modalités de versement. «Je ne sais pas. Je ne m’occupe pas de ces choses», justifie le colonel.

AUDIO. Kadhafi affirme avoir financé la campagne de Sarkozy (Pièces à conviction)

 

Le juge Serge Tournaire enquête sur ces accusations de financement de la campagne présidentielle de 2007, allégations que Nicolas Sarkozy réfute. Elles avaient été formulées par le fils de Mouammar Kadhafi, Seif Al-Islam dans un entretien à Euronews, le 16 mars 2011 : «Il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale.» Peu auparavant, l’agence officielle Jana avait promis de rendre public «un grave secret» sur la campagne de Nicolas Sarkozy.

«20 millions de dollars», selon l’interprète de Kadhafi

Plusieurs dignitaires ont évoqué un tel financement: l’ancien Premier ministre Baghdadi al Mahmoudi, lors d’une audience d’extradition à Tunis, ou encore l’interprète de Kadhafi, Moftah Missouri, qui évoque la somme de 20 millions de dollars dans le magazine Pièces à conviction programmé mercredi.

Rencontrée la semaine dernière à Paris, Anoud al-Senoussi, fille de l’ancien chef des renseignements Abdallah al-Senoussi, a affirmé que son père, actuellement détenu en Libye, avait disposé de preuves de ce financement. Mais d’autres ont nié, comme l’ex-secrétaire particulier du dictateur, Bachir Saleh, ou Moussa Koussa, l’ex-chef des services de renseignement extérieurs.

Pour l’ancien conseiller et ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, il n’y a «rien de nouveau» dans le documentaire de France 3. «Pouvez-vous imaginer que quelqu’un qui est sur le point d’être renversé (…) allait remercier ceux, la France essentiellement, qui mettaient fin à sa dictature?, a-t-il commenté.

VIDEO. Seif Al-Islam : «Il faut que Sarkozy rende l’argent»

 

Source : leparisien.fr

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

actu-maroc.com

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires