PARTAGER

C’est l’une des surprises du remaniement du gouvernement français. François Hollande a mis fin ce jeudi aux fonctions de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication, et nommé à sa place Audrey Azoulay, fille du conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay.

Audrey Azoulay est née en 1972 à Essaouira. Après des études à l’ENA -elle est issue, non sans ironie, de la même promotion que l’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin-et à l’Institut d’études politiques de Paris, elle est nommée administrateur civil affectée au secrétariat général du gouvernement.

De 2000 à 2003, elle exerce à la Direction du développement des médias (DDM, devenue direction générale des médias et des industries culturelles). En 2006, elle intègre le Centre national du cinéma (CNC) en tant que directrice adjointe de l’audiovisuel. En 2007, elle est nommée directrice financière et juridique au CNC.

Sa rencontre avec François Hollande? « C’est lors d’un voyage officiel, en avril 2014, que ‘François Hollande tombe sous le charme de la directrice générale du cinéma (CNC)’ arguant qu’il faut lui ‘trouver un poste’, que c’est ‘une fille bien’. Depuis, c’est à elle entre autres qu’incombent les séances du dimanche soir de l’Elysée, durant lesquelles François Hollande visionne des films en petit comité », écrivait, en septembre 2015, le magazine Closer.

Le 25 aout 2015, « comme attendu », écrivait Le Monde, elle est nommée conseillère culture et communication auprès du président de la république, en remplacement de David Kessler, en poste depuis mai 2012.

Son père est l’une des plus importantes figures de la vie politique, culturelle et associative au Maroc. Conseiller du roi Mohammed VI, celui qui fut également conseiller du roi Hassan II est à l’origine d’un vaste programme de transformation de la ville d’Essaouira, sa ville natale. C’est aussi une figure du dialogue interreligieux au Maroc

Commentaires