Australie/inondations: début du nettoyage

Australie/inondations: début du nettoyage

334
0
PARTAGER

« Tout est dévasté », a déclaré Shane Hickey, propriétaire d’un pub dans la bourgade de Condamine, à l’ouest de Brisbane (Queensland, nord-est). Autorisé avec les autres habitants à regagner son logement et son pub, il compare les inondations à un cyclone qui aurait tout emporté. « Cela a tout écrasé. La boue est partout. Les arbres sont renversés et les plantes arrachées », a-t-il dit à l’agence australienne AAP. « Les frigidaires, les congélateurs et les machines à laver ont tous disparu ». « Ca pue. Je me dis que le meilleur moyen de réparer tout ça, c’est de tout détruire au bulldozer puis de reconstruire », a dit Shane Hickey.

A Emerald, une communauté rurale à 250 km de la mer, inondée à 80%, les opérations de nettoyage battaient leur plein, les habitants transportant dans les rues d’énormes sacs poubelle pleins de détritus.

Mais à Rockhampton, sur la côte, une ville de 75.000 habitants quasiment coupée du monde par la montée des eaux, les habitants ne pourront pas retourner dans leurs maisons avant au moins encore une semaine.

Le niveau des eaux ne devrait baisser que très lentement et la ville va devoir affronter de nouvelles fortes précipitations ce week-end, selon les prévisions météo. « L’énorme masse d’eau », qui abrite selon les associations de protection des animaux un million de serpents et des crocodiles de mer, ne recule que très doucement, a indiqué le maire de la ville, Brad Carter.

Au plus fort des inondations, cette semaine, l’eau recouvrait une surface aussi vaste que la France et l’Allemagne réunies, obligeant des milliers d’habitants à quitter leur maison. L’eau a également noyé des puits de mine et recouvert des hectares de culture.

Le gouvernement du Queensland évalue à quelque 150 millions de dollars (115,4 millions d’euros) le montant des dommages occasionnés par ces inondations.

Commentaires