AVRIL, LE LONG MOIS POUR LE DOSSIER DU SAHARA A L’ONU

AVRIL, LE LONG MOIS POUR LE DOSSIER DU SAHARA A L’ONU

713
0
PARTAGER

A partir de ce jeudi, le dossier du Sahara revient sur la table des
discussions de l’Organisation des Nations Unies et pour un long mois
avec au bout du compte, comme il faudra s’y attendre, la reconduction
des décisions précédentes avec un statut-quo qui semble s’éterniser
année après année, avec en ligne de mire, le maintien de la force
d’interposition, la Minurso. Ce marathon démarrera ainsi le 9 avec le
rapport du conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour le
Sahara, et de sa nouvelle représentante dans cette région dont le
mandat vient de démarrer timidement.

Dans la foulée, ce sera au secrétaire général Ban ki Moun de passer
devant le conseil de sécurité pour la remise de son rapport sur le
conflit, une sorte de bilan dont le seul intérêt pour le Maroc est la
certitude qu’il n’y aura pas d’interférence de l’ONU en matière
d’observation du respect des droits de l’homme que le secrétaire
général s’est engagé à bloquer.

La troisième semaine de ce même mois verra les Etats-Unis, comme il
est de coutume, passer à l’élaboration et la rédaction du projet de
résolution avant qu’il ne soit soumis aux autres membres du Conseil de
Sécurité, majoritairement acquis aux thèses du Maroc pour l’autonomie
des provinces sahariennes. Après quoi, il sera procédé au vote de
cette résolution le 29 de ce mois, qui permettre au royaume et ses
adversaires de l’Algérie et du Polisario, de compter les points gagnés
ou perdus et d’évaluer leur forcing diplomatique. Pour les grandes
annonces, il faudra bien attendre.

Commentaires