PARTAGER
Le Maroc peut s’enorgueillir de ses talents dans différents domaines, et dans celui de la pâtisserie, un nom émerge du lot, celui du chef Ayman Choukri, un véritable artiste dans ce qu’il crée et entreprend au quotidien dans le laboratoire où il exerce comme le ferait un peintre dans son atelier, avec le même sens de la créativité et avec une patience presque religieuse.
Mis à part une courte formation dans une école de Salé, l’apprenti a surtout fait ses premières armes par des passages dans des grandes enseignes de la place comme LeNoble, Le Nôtre ou encore l’incontournable Rahal. C’est avec cette dernière d’ailleurs, qu’il avait participé avec une immense fierté au championnat du monde de la patisserie en 2015, un événement mondial annuel qui récompense les meilleurs à l’échelle planétaire. Depuis, l’homme ne cesse d’avancer avec assurance et réussite dans sa carrière déjà longue en s’illustrant dans de grandes cérémonies privées et lors de grand événements à l’issue desquels il ne cesse de récolter louanges et témoignages d’admiration qu’il reçoit avec une égale modestie et le sentiment de pouvoir exceller encore plus dans ce difficile métier.
Pour Ayman Choukri, dont le nom est devenu connu depuis qu’il a commencé à participer à des émissions à la télevision et apprécié pour ses prestations au Maroc et à l’étranger, cette reconnaissance est non seulement un aboutissement mais également synonyme d’un engagement à continuer à porter les couleurs du pays toujours plus haut à travers ses créations.

Commentaires