Ayouch et Benkirane face à face devant la justice !

Ayouch et Benkirane face à face devant la justice !

3749
0
PARTAGER

Nabil Ayouch, le réalisateur de « Zine li Fik » (Much loved) et Loubna Abidar, l’actrice principale du film, devront comparaitre le 15 juillet prochain devant le procureur général du roi près du tribunal de première instance de Marrakech pour pornographie, attentat à la pudeur et incitation de mineurs à la débauche, apprend-on sur les colonnes d’Al Massae de ce week-end 20-21 juin.

Selon le quotidien, la convocation du réalisateur et de l’actrice est intervenu suite à la plainte déposée à Marrakech par le jeune Mehdi Benkirane : Acteur associatif ( Militant des Droits des Orphelins ) ; conseiller adjoint au CCM , qui leur reproche la diffusion du film sur YouTube, Facebook et Twitter.

Le plaignant estime, selon Al Massae, que le film renferme des scènes pornographiques dans lesquelles le réalisateur a exploité des jeunes filles mineures et des enfants. Ils estiment aussi que le film donne l’illusion que l’homosexualité, la prostitution, le proxénétisme, le tourisme sexuel et l’exploitation des mineures rapportent beaucoup d’argent.

La plainte fait en effet un inventaire de tout ce qui pourrait être compromettant pour le réalisateur. Al Massae évoque avec force détails des scènes pornographiques explicites avec un ressortissant arabe, des scènes où des prostituées et leurs clients ivres se moquent de la prière et des propos orduriers qui portent atteinte à la dignité de la femme et l’image de Marrakech.

Nabil Ayouch est également accusé d’avoir présenté la ville ocre comme étant un paradis pour les pédophiles étrangers à travers l’histoire d’un enfant qui a à peine 8 ans et qui affirme accompagner des clients étrangers pour 100 DH.

Source : Le petit journal marocain

Vidéos : www.chohra.com

Commentaires