Maison A la une AZIZ AKHENNOUCH VEUT SAUVER LES ÉPICIERS SOUSSIS

AZIZ AKHENNOUCH VEUT SAUVER LES ÉPICIERS SOUSSIS

6987
0
PARTAGER

Alors que la marque -phare de son groupe Afriquia fait l’objet d’une campagne de boycott nationale pour les prix pratiqués dans ses stations services et que sa formation politique du RNI a volé à son secours en mobilisant ses forces, le ministre -milliardaire et patron de ce part semble avoir trouvé le moyen de faire oublier ces difficultés en ouvrant un nouveau front contre la concurrence déloyale de l’enseigne turque Bim, de plus en plus présente au Maroc.

Tissant sa toile dans les villes, y compris les quartiers populaires, cette chaîne de supermarchés de proximité accroit sa popularité auprès des consommateurs en cassant les prix et en profitant des accords de libre-échange entre le Maroc et la Turquie, causant un lourd préjudice aux épiciers traditionnels. Majoritairement issus de la région natale du ministre Akhannouch, le Souss, ces derniers se plaignent de cette concurrence déloyale et du fait des avantages fiscaux accordés à l’enseigne Bim qui déclare chaque année des déficits-records mais qui menace de plus en plus leur existence.

On ne compte plus les faillites et les reconversions parmi les épiciers confrontés au voisinage des magasins turques dont le nombre a explosé ces dernières années.

Le phénomène a atterri au parlement par le biais des députés du parti d’Akhannouch, soupçonnés de mener campagne pour leur chef en se mobilisant pour les intérêts des épiciers originaires du Souss comme lui, au moment où sa côte de popularité se retrouve au plus bas.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires