PARTAGER

Plus que quelques jours encore avant le début de la semaine prochaine qui donnera le signal aux épreuve du baccalauréat au titre de cette année scolaire qui sera marquée par l’entrée en vigueur de mesures sévères pour combattre la triche.

Après l’interdiction formelle d’introduire les téléphones portables lors des examens, le moyen le plus perfectionné et le plus utilisé au paravent par les candidats, ainsi que la signature par ces derniers d’un document dans lequel ils s’engagent à respecter cette règle, la multiplication des effectifs de surveillance, voici venues dans la foulée et en toute dernière minute de nouvelles règles pour barrer la route aux tricheurs.

Les centres dans lesquels seront stockés les copies des épreuves seront minutieusement surveillés par des caméras pour éviter toute fuite avant les examens comme cela avait été le cas l’année précédente alors que le net sera épié par une pléthore de personnes pour la traque des origines de publication de l’une des épreuves sans parler des fouilles corporelles humiliantes pour les candidats qui n’auront d’autres choix que de s’y plier pour éviter d’être exclu des examens.

L’année dernière également, pas moins de cinq mille cas de fraude avaient été recensés, un chiffre en constante augmentation que le ministère de l(éducation compte bien réduire cette année.

Commentaires