Bachchan et Shah Rukh Khan, de retour à Marrakech

Bachchan et Shah Rukh Khan, de retour à Marrakech

327
0
PARTAGER

En Inde, la seule participation de Amitabh ou SRK dans le casting d’un film, l’association à une publicité ou la présence sur un plateau d’une émission télé ou lors d’un événement mondain est synonyme de sucées populaire et médiatique. La presse locale est à la trousse de tout ce qui touche à leur carrière professionnelle, leur vie privée, ou encore leurs prises de positions sur toute sorte de sujets.

A l’heure du grand hommage que s’apprête à rendre le FIFM au cinéma indien centenaire, quoi de plus normale que les deux célèbres acteurs soient en tête de la forte délégation attendue au Maroc, un pays auquel l’un et l’autre déclarent vouer de l’admiration et disent être impatients d’y retrouver leur public accueillant et chaleureux.

Et pour cause, les foules des grands jours étaient, à chaque fois, au rendez-vous pour saluer et acclamer les deux acteurs indiens de renom lors de lors de leurs précédents passages dans la ville ocre.

« Je suis profondément honoré et ravi d’assister au festival du film de Marrakech. Je tiens à remercier les autorités compétentes pour le respect et l’honneur témoigné à l’industrie cinématographique indienne », disait le vétéran Amitabh Bachchan.

Et l’acteur de 74 ans qui a marqué le cinéma indien pour presque un demi-siècle, d’ajouter dans un communiqué largement relayé par la presse indienne: « je me souviens avec une profonde gratitude de ma dernière visite à Marrakech en octobre 2003, de l’accueil chaleureux et de l’hospitalité qui a m’ont été témoignées ».

Tout en souhaitant plein succès au festival, il se dit impatient d’avoir à nouveau le plaisir de se rendre au Maroc.

Surnommé à ses débuts le jeune homme en colère du cinéma hindi, Amitabh Bachchan s’est vite affirmé comme une figure de proue de Bollywood depuis les années 70.

Il a notamment fait sensation avec son film Shahenshah (l’Empreuer). Le long métrage est sorti en 1988 une année après son retour dans le monde du 7eme Art après un passage de trois ans en politique comme membre du parlement indien.

Tout au long d’une carrière de quatre décennies, l’acteur a participé à près de 180 films dans une carrière des plus prolifiques ou il n’a cessé d’engranger les récompenses.

Natif de la capitale indienne New Delhi en 1965, Shah Rukh Khan a commencé, lui, sa carrière dans une série télévisée appelée Fauji avant de faire une entrée remarquée dans le monde de Bollywood avec Deewana . Le film sorti en 1992 était un grand succès commercial.

Depuis, il multiplie les films, dont l’un des derniers est Mon nom est Khan et je ne suis pas un terroriste . Le long métrage du réalisateur Karan Johar, un autre invité cette année à Marrakech, a offert l’occasion à cet acteur musulman de revenir sur les préjugées collées en occident injustement à l’Islam après le 11 septembre.

Grâce à une forte présence à l’écran, SRK s’est vite imposé comme une star variant et innovant dans ses rôles dans des productions allant des comédies romantiques, des drames, des films d’action ou des comédies.

Le maitre de bollywood, devenu aussi producteur, a décroché de nombreuses distinctions en Inde et à l’étranger s’imposant aujourd’hui comme l’une des personnalités indiennes les plus populaires.

A la veille de son départ à Marrakech, la star a dit ressentir un immense honneur d’être invité dans un pays qui me montre autant d’amour . « J’adore le festival de Marrakech où j’ai déjà été honoré l’année dernière » , rappelle-t-il dans des déclarations à la presse.

Le FIFM rend cette année hommage au cinéma hindi à l’occasion de son centenaire, après avoir témoigné au cours des éditions précédentes de l’éclectisme et de la richesse du septième art indien en invitant nombre de ses stars.

___________________ actu-maroc.com

Pour toutes vos manifestations à ce sujet, écrire au journal qui transmettra

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires