PARTAGER
Dès le début du mois d’avril, le champion du monde de kick-boxing, Badr Hari, rejoindra une cellule de la prison d’Amsterdam en Hollande, pour y purger une peine de six mois, pour avoir agressé un hollandais dans une discothèque.
Badr Hari est parvenu un accord avec la justice de son second pays pour se rendre de son propre chef à condition de ne pas être mêlé aux autres détenus pour éviter de répondre à toute provocation par une réaction violente qui aggraverait son cas. Outre les six mois de prison, il devra se conformer à une autre décision de justice, celle de se rendre dans aucune discothèque de la ville d’Amsterdam et sa région et de ne commettre aucune récidive pendant une très longue durée.
La nouvelle de ce développement dans la vie mouvementée de Badr Hari qui a frôlé la même peine au Maroc pour des délits similaires mais à laquelle il a échappé à chaque fois grâce à des interventions, a eu des répercussions au niveau de la suite de sa carrière puisque le combat-revanche avec Ricko Verhoven, son adversaire qui l’avait poussé à abandonner le combat suite à une blessure, sera reporté. Les organisateurs de ce combat, présenté par Badr Hari comme celui du dernier KO de sa carrière avant de prendre une retraite définitive, devront attendre sa sorti de prison pour fixer une nouvelle date.

Commentaires