PARTAGER

Le champion marocain de kickboxing, Badr Hari, a été remis aujourd’hui en liberté par le procureur du roi auprès du tribunal de Marrakech. Il était en garde à vue depuis samedi après-midi.

Cette remise en liberté fait suite au paiement d’une caution de 5000 dirhams par le boxeur marocain, rapporte le site Aljarida24 qui rappelle qu’il est poursuivi pour « coups et blessures » après une bagarre dans une boite de nuit de Marrakech.

Badr Hari a été arrêté samedi dernier à son retour de Bruxelles par la police à l’aéroport Mohammed V de Casablanca qui l’a ensuite remis à la police judiciaire de Marrakech.

Commentaires