Baisse des accidents de la circulation et des pertes humaines depuis l’entrée...

Baisse des accidents de la circulation et des pertes humaines depuis l’entrée en vigueur du nouveau code de la route

325
0
PARTAGER

Le bilan de l’activité de contrôle et des statistiques d’accidents, pendant le mois de novembre, fait ressortir, quant à lui, un chiffre global de 59.383 PV, y compris l’activité des radars fixes, contre 84,279 PV en octobre de la même année, indique mercredi le comité à l’issue de sa réunion sous la présidence du ministre de l’Equipement et du transports, Karim Ghellab.

«Un chiffre largement inférieur à celui de l’année précédente (100.000 PV par mois) en raison de la baisse de l’activité de contrôle de la vitesse par la Gendarmerie royale et la Sûreté nationale, à cause du retard de la livraison des radars mobiles compatibles avec le nouveau code», explique-t-on.

Sur cette base, le Comité invite les différents corps de contrôle à opérer une rapide prise en charge de l’activité de contrôles routiers, afin d’atteindre dans un premier temps les volumes d’activité réalisés en 2009.

Plusieurs priorités ont été fixées dans ce sens à commencer par le contrôle de la vitesse, qui demeure un facteur accidentogène important et une source d’augmentation de la gravité des accidents.

S’en suivent le contrôle de l’alcoolémie, dont les impacts négatifs sur la sécurité routière sont très importants, et celui de la surcharge des véhicules qui, au-delà de ses effets sur la régulation et son agressivité sur la chaussée, réduit la performance des systèmes de suspension et de freinage des véhicules et augmente le risque d’accidents graves.

Au cours de cette réunion, le comité a pris connaissance de l’état d’avancement du déploiement des systèmes d’information au niveau de l’ensemble des administrations concernées et fixé le 18 février 2011 comme date-limite pour l’achèvement de toute l’opération à travers l’ensemble du territoire.

Le comité appelle également à harmoniser l’action des administrations sur le terrain, suivre l’application des sanctions prononcées et faire des propositions pour améliorer l’efficacité et la crédibilité des actions de contrôle.

 

Commentaires