Ban Ki-moon appelle Israël à alléger l’embargo sur Gaza

Ban Ki-moon appelle Israël à alléger l’embargo sur Gaza

392
0
PARTAGER

Les discussions entre les deux hommes ont porté sur un vaste éventail de sujets, dont le Liban, les implantations israéliennes et la situation générale à Gaza, et M. Ban a souligné l’importance de «desserrer à nouveau» l’embargo qui y est imposé par Israël, selon un communiqué de l’ONU.

Le secrétaire général a appelé l’État hébreu à continuer de «s’abstenir de mener des activités d’implantations et d’étendre (cette pratique) à Jérusalem-Est», une mesure destinée, parmi d’autres, à relancer «des discussions directes sérieuses» entre Israël et les Palestiniens.

Sous la pression des États-Unis, Israël a adopté en novembre 2009 un moratoire de 10 mois sur la colonisation en Cisjordanie afin de favoriser la relance du processus de paix avec les Palestiniens, suspendu depuis l’offensive israélienne contre la bande de Gaza en décembre 2008.

Les Palestiniens réclament depuis longtemps un gel total de la colonisation comme préalable à la reprise de pourparlers directs.

M. Ban et Barak ne se sont pas adressés à la presse.

Le communiqué de l’ONU indique qu’ils ont eu une autre réunion, en privé, vraisemblablement consacrée à la perspective d’une enquête internationale crédible sur le raid israélien contre une flottille d’aide humanitaire en route pour Gaza le 31 mai dernier, qui avait fait neuf morts.

Au lendemain de cette tragédie, Israël avait considérablement allégé son embargo sur Gaza.

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a nommé la semaine dernière trois experts chargés d’enquêter sur ce raid.

Israël, qui a ordonné deux enquêtes internes, rejette systématiquement les appels à une enquête internationale indépendante sur le sujet et indiqué qu’il n’apporterait pas sa coopération à l’enquête du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qu’il dénonce comme «partiale».

 

Commentaires