Ban Ki-moon salue les initiatives de Sa Majesté le Roi en faveur...

Ban Ki-moon salue les initiatives de Sa Majesté le Roi en faveur de la paix, la stabilité et l’harmonie en Afrique

325
0
PARTAGER

Les « leaders spirituels et religieux ont un rôle essentiel à jouer pour renforcer l’harmonie entre communautés au Sahel », a affirmé le Secrétaire général dans une interview accordée à la MAP, saluant « en particulier la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de répondre favorablement à la demande du Conseil Islamique au Nigeria ». Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a donné son accord à une demande formulée par le Conseil islamique et l’Instance de l’Iftaa nigérians pour la formation d’imams nigérians au Maroc, rappelle-t-on. Au Sahel, Ban Ki-moon, a également plaidé pour un « engagement régional et global » pour « sortir (les pays de cette région) du cycle de crises chroniques qui l’affectent » et salué, à cet égard, les « initiatives » du Maroc dans ce sens. « Nous avons besoin d’un engagement régional et global pour sortir le Sahel du cycle de crises chroniques qui l’affectent », a souligné le Secrétaire général de l’ONU dans cette interview à la veille des travaux de la 69ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, se rend, mardi, aux Etats Unis d’Amérique pour assister aux travaux de cette session, a annoncé lundi un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie.

Dans cette interview, Ban ki-Moon, a noté que « dans ce contexte, j’apprécie les initiatives et les efforts déployés par les pays comme le Maroc », citant à cet égard, « la réunion de Rabat visant à renforcer la coopération trans-frontalière ». Le Chef de l’ONU a « toujours insisté sur l’importance de la solidarité internationale pour répondre aux problèmes du Sahel » sachant, a-t-il dit, que la « sous-région doit faire face à des difficultés complexes qui font obstacle à sa stabilité et à son développement à long terme ». La Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel vise à orienter les interventions communes dans la région et a également pour vocation, rappelle l’ONU, d’évoluer et de s’adapter aux circonstances changeantes. Cette stratégie a « une portée géographique ouverte et englobe les pays de la région Sahélo-saharienne au sens large », a précisé le Secrétaire général de l’ONU. De même, en Centrafrique, Ban Ki-moon, a affirmé « compter sur « le professionnalisme, l’intégrité et l’engagement des troupes marocaines pour parvenir à la stabilisation » de la Centrafrique. « Je tiens à réaffirmer ma préoccupation face aux attaques contre la population civile et je compte sur le professionnalisme, l’intégrité et l’engagement des troupes marocaines pour parvenir à la stabilisation du pays nécessaire pour remettre la République centrafricaine sur la voie d’un développement durable ». Le Maroc « fait d’ailleurs partie des premiers pays à avoir déployé des troupes au sein de notre Mission en République centrafricaine, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) », a rappelé le Chef de l’ONU.

Le Secrétaire général a tenu à exprimer sa « reconnaissance » au Maroc, 15ème plus important contributeur aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, pour son « engagement à nos côtés », de la République démocratique du Congo à la Côte d’Ivoire. Concernant la progression foudroyante de l’épidémie d’Ebola, Ban Ki-moon a salué « à cet égard l’approche de la Royal Air Maroc et des autorités marocaines » de ne pas avoir annulé les vols vers les pays touchés par cette épidémie. Tout en affirmant « comprendre et partager les préoccupations internationales concernant la diffusion du virus », Ban Ki-moon estime qu' »interdire les vols et les services ne l’empêchera pas » et « ne fera que rendre l’accès aux populations touchées plus difficile pour les équipes de santé ». Le « monde ne peut pas abandonner les pays et les Gouvernements qui sont touchés par le virus. C’est pourquoi, il compte « saisir l’opportunité de la présence de tous les dirigeants mondiaux au débat général des Nations Unies du 23 au 30 courant pour convoquer une réunion de haut-niveau sur l’épidémie d’Ebola afin de rallier leur soutien ». L’ONU a demandé 987,8 millions de dollars (763 millions d’euros) pour les trois pays principalement touchés, Guinée, Liberia et Sierra Leone.

-

Actu-maroc.com ____________________________

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière Agression voilée

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires