Barack Obama et Hillary Clinton élus personnalités les plus admirées de 2010

Barack Obama et Hillary Clinton élus personnalités les plus admirées de 2010

274
0
PARTAGER

La secrétaire d’État Hillary Clinton est la femme la plus admirée des Américains pour la neuvième année de suite, dépassant l’ancienne gouverneure de l’Alaska Sarah Palin et l’animatrice de télévision Oprah Winfrey, comme l’année dernière.

Le sondage, rendu public lundi, demandait aux répondants quel homme et quelle femme vivant n’importe où dans le monde ils admiraient le plus. Le classement de 1 à 10 est basé sur le nombre total de mentions converti en pourcentage.

Barack Obama est l’homme le plus admiré de ce sondage depuis qu’il a été élu à la présidence, en 2008. Avec 22 pour cent des répondants l’ayant choisi, il éclipse ses prédécesseurs George W. Bush (5 pour cent) et Bill Clinton (4 pour cent).

Le pourcentage récolté par M. Obama a toutefois décliné au fil des ans. En 2008, il avait obtenu un score de 32 pour cent, contre 30 pour cent en 2009.

Dans la liste des dix hommes les plus admirés figurent aussi, avec 2 pour cent ou moins de mentions, l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, le magnat de l’informatique Bill Gates, le pape Benoît XVI, le télévangeliste Billy Graham, l’ancien président Jimmy Carter, l’animateur polémiste Glenn Beck et le dalaï-lama.

Hillary Clinton est la femme la plus admirée du sondage pour la quinzième fois depuis 1992, quand elle est apparue dans le classement après l’élection de son mari à la présidence. Elle arrive en tête cette année avec 17 pour cent des mentions, suivie par Sarah Palin (12 pour cent), Oprah Winfrey (11 pour cent) et la première dame Michelle Obama (5 pour cent).

Figurent aussi dans le classement des femmes les plus admirées, avec moins de 2 pour cent des mentions, l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice, la reine Élisabeth II, l’actrice Angelina Jolie, l’ancienne première ministre britannique Margaret Thatcher et, ex-aequo à la neuvième place, la militante birmane Aung San Suu Kyi et les ex-premières dames Laura Bush et Barbara Bush.

Commentaires