BAROMETRE NEGATIF (du 08 au 14 novembre 2011)

BAROMETRE NEGATIF (du 08 au 14 novembre 2011)

237
0
PARTAGER

KHALID NACIRI: Le ministre de la communication est au centre d’une controverse à la suite de la censure du livre de l’écrivain marocain Mohamed Leftah  » Le dernier combat du capitaine N’imat  » qui a obtenu récemment le prix de la Mamounia à titre posthume. L’ouvrage n’est pas disponible sur le marché et les distributeurs se plaignent de ne pouvoir le recevoir à cause de la censure qui le frappe. Un mouvement de protestation a été crée par le poète Abdeltif Lâabi pour dénoncer cette décision qu’il impute au ministère de la communication.

MOHAMED MESBAHI: Ce nom ne dit rien à première vue tellement il est commun, c’est pourtant celui d’un secrétaire d’état à l’aménagement du territoire qui peut se prévaloir d’avoir la palme de la discrétion. Jamais de conférence de presse ni d’interview de la part de ce responsable istiqlalien tout au long de son mandat qui se termine sans que le public ne connaisse son visage encore moins son action au sein du gouvernement. Il faut dire que l’omniprésence du ministre auquel il est rattaché, à savoir Tewfik Hjira ne l’aura pas servi.

MOHAMMED AUJAR: L’ancien ministre RNI des droits de l’homme, désormais devenu sage parmi les membres de la HACA, la haute autorité de la communication audiovisuelle a été rappelé récemment à l’ordre pour observer un profil bas pendant cette période électorale. Ne respectant pas la neutralité à laquelle il est tenu en sa qualité de membre de cette instance, il a pris position plusieurs fois en faveur de son parti auquel il reste lié lors de délibérations ce qui est contraire aux principes qui régissent rigoureusement la HACA.


Actu-maroc.com_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires