BAROMETRE NEGATIF (du 09 au 13 mars 2012)

BAROMETRE NEGATIF (du 09 au 13 mars 2012)

325
0
PARTAGER

ABDESSAMAD KAYOUH: Le ministre istiqlalien de l’artisanat semble naviguer à vue et être loin d’avoir les compétences pour ce poste. Il ignore tout du domaine auquel il a été affecté et semble bien parti pour ne pas marquer son passage de son empreinte. On se rappelle qu’il a été imposé à ce poste pour calmer les milieux istiqlaliens de la région du souss qui avaient insisté à avoir un des leurs au sein du gouvernement. Le choix s’est révélé désastreux.

LHABIB CHOUBANI: Le ministre PJD des relations avec le parlement et la société civile a presque été désavoué par Abdelilah Benkirane après sa virulente sortie contre le festival Mawazine. Son chef de parti et de gouvernement l’a pris à contre-pied et dit qu’il fallait s’occuper de choses plus importantes et laisser aux gens la liberté d’y aller ou non. Cette réaction n’est pas passée inaperçue et a été interprétée comme un avertissement contre les propos qui fâchent.

AMINE SBIHI: Toujours à propos de Mawazine, le ministre de la culture s’est emmêlé les pinceaux après s’être contredit sur les subventions aux festivals. Alors que les organisateurs de Mawazine ont eux-mêmes reconnu que 6% de leur budget était pris en charge par le ministère de la culture, le ministre de ce département a déclaré que ce dernier ne versait pas un sou cet événement alors que tout le monde est persuadé du contraire. Qui dit vrai?

Actu-maroc.com_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires