BAROMETRE NEGATIF (du 12 au 14 fevrier 2013)

BAROMETRE NEGATIF (du 12 au 14 fevrier 2013)

343
0
PARTAGER

MOHAMMED NAJIB BOULIF: Le ministre islamiste chargé des affaires générales du  gouvernement et artisan de la tant redoutée réforme de la caisse de compensation qui se prépare dans le plus grand secret joue son avenir politique dans cette affaire. Déjà; il est la cible d’attaques de toutes parts pour se voir accuser d’allumer le feu. Il est vrai que le ministre marche sur des œufs et en terrain miné puisque ce dossier comprend tous les ingrédients d’une explosion sociale.

HOUSSEIN EL OUARDI: Le ministre de la santé n’est pas au bout de ses peines. Le dossier de l’épidémie supposée de méningite n’est pas encore clos qu’un nouvelle tempête s’annonce: la réapparition dans les provinces sahariennes de la grippe A1H1 détecté chez des marins de Dakhla dont l’un est déjà décédé des suites de son infection. L’alerte a été donnée aussitôt et les services concernés se sont mobilisés. Le ministre estime, lui, que la situation est maîtrisée.

OUSSAMA LAKHLIFI: le trublion et ancienne figure de proue du mouvement du 20 février lors de ses heures de gloire et qui entre-temps a rallié les rangs du PAM; le Parti authenticité et Modernité a été exclu finalement de ce dernier après s’être vu reprocher par les dirigeants de ce dernier, un comportement peu digne pour un militant de ce parti. C’est sa vie privée très agitée qui serait à l’origine de cette exclusion.

Actu-maroc.com ______________________

Commentaires