BAROMETRE NEGATIF (du 21 au 23 fevrier 2013)

BAROMETRE NEGATIF (du 21 au 23 fevrier 2013)

373
0
PARTAGER

MOHAMMED EL OUAFA: Le ministre de l’éducation nationale est le parfait exemple d’erreur de casting au sein de ce gouvernement. Rien ne lui  a réussi depuis sa nomination et il ne fait guère l’unanimité au sein même de son parti: méconnaissance du dossier dont il a la charge, gaffes à répétition, dérapages verbaux ….autant de griefs qui le mettent sur un siège éjectable. Il sera le premier à faire les frais d’un remaniement ministériel.

ALI FASSI FIHRI: Le président de la fédération royale marocaine de foot-ball est toujours dans le collimateur des députés devant lesquels il refuse de se présenter malgré plusieurs convocations. L’homme estime ne pas avoir de comptes à rendre et continue à violer allègrement  les règles. Il refuse de tenir une assemblée générale  malgré les injonctions du ministre des sports qui ne sait plus comment gérer cette situation de blocage .

TAOUFIK IBRAHIMI :  Retour à la case prison pour l’ancien DG de la compagnie maritime Comanav après avoir bénéficié d’un régime de liberté provisoire. Il a  écopé d’une peine de prison de 5 ans après avoir été reconnu coupable d’être à l’origine d’une machination visant à saboter l’activité maritime nationale. L’affaire n’a pas révélé tous ses secrets et bien des questions restent en suspens au sujet des motivations réelles d’un homme au summum de sa carrière.

 

 

Actu-maroc.com ______________________

Commentaires