BAROMETRE NEGATIF (du 21 au 25 fevrier 2012)

BAROMETRE NEGATIF (du 21 au 25 fevrier 2012)

381
0
PARTAGER

BASSIMA HAKKAOUI: La seule femme ministre du gouvernement Benkirane ne cesse de multiplier ses sorties médiatiques pour repousser le débat inévitable sur l’avortement. Elle ne veut rien savoir et tient absolument à soumettre la question à référendum ce qui ne semble guère réalisable car le recours au référendum ne figure pas dans la constitution. C’est probablement pour cette raison qu’elle y tient afin de noyer le poisson et mettre fin au débat.

MUSTAPHA EL KHALFI: Le ministre de la communication tient par tous les moyens à contrôler les sites d’information indépendants qui  échappent à sa tutelle et qui ne sont pas régis par aucune loi. Le porte-parole du gouvernement voudrait bien faire adopter une loi pour mettre au pas ces médias qui n’ont pas l’air de plaire au chef du gouvernement surtout après leur couverture des mouvements de colère de la population dans plusieurs villes du pays.

MUSTAPHA RAMID: Le ministre de la justice qui vient d’offrir chez lui, une réception en l’honneur des  membres de la salafiya jihadia ayant bénéficié récemment de la grâce royale, est critiqué pour sa proximité avec ce mouvement dont il défendait les intérêts quand il était leur avocat avant de devenir ministre de la justice. Mais il semble que le ministre n’a d’autre objectif qu’une normalisation des relations entre les salafistes et l’état.

 

Actu-maroc.com_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires