BAROMETRE NEGATIF (du 23 au 24 Janvier 2013)

BAROMETRE NEGATIF (du 23 au 24 Janvier 2013)

354
0
PARTAGER

SALAHEDDINE EL OTHMANI: Le chef de la diplomatie est critiqué de toutes parts pour n’avoir pas pris la peine de réagir rapidement par un communiqué officiel au lendemain de la prise d’otages dans une raffinerie du sud-est algérien. Il a fallu attendre le dénouement tragique de cette crise soit plusieurs jours après son déclenchement pour voir le ministère des affaires étrangères publier un communiqué dans lequel le Maroc se solidarise avec l’Algérie.

MONCEF BELKHAYAT: L’ancien ministre de la jeunesse et des sports à l’origine de plusieurs scandales continue d’être la cible de reproches celle fois-ci en tant que président délégué de la Fondation Mohammed VI des Champions Marocains. Il lui est reproché de ne rien faire pour le cas d’une ancienne championne de boxe féminin contrainte de travailler comme domestique pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille.

ABDELATIF ZAGHNOUNE: Le directeur général des impôts devrait s’occuper sérieusement du comportement arbitraire des inspecteurs des finances qui se croient au-dessus des lois en harcelant les contribuables et en les obligeant à payer des impôts stratosphériques sur la base de calculs fantaisistes qui risquent de mener plusieurs société vers la faillite et leurs employés à la mendicité. Des décisions intolérables sont prises ces derniers temps par les services des impôts qui risquent d’asphyxier l’activité économique et de fermer les entreprises à fermer boutique en déclarant faillite.

Actu-maroc.com _____________________

 

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires