BAROMETRE NEGATIF (du 23 au 27 aout 2011)

BAROMETRE NEGATIF (du 23 au 27 aout 2011)

213
0
PARTAGER

ABDESLAM AHIZOUNE : Le PDG de MAROC TELECOM n’a plus la côte auprès de ses employés qui ne cessent de le huer lors de leurs fréquents sit-in et grèves très fréquents ces derniers temps au sein de l’entreprise du premier opérateur téléphoniques du pays. Un bilan semestriel en nette baisse et un appel à une grève de 3 jours à la fin de ce mois sont autant de mauvais signes pour l’avenir de ce fleuron international confronté au niveau national à une concurrence des plus féroces.

ABDELHAFID BENHACHEM: La notoriété du délégué général à l’administration pénitentiaire a pris un sacré coup suite aux graves accusations de viol émanant de prisonniers salafistes de la prison de Meknès. Ces viols qui ont été portés à la connaissance du grand public par voie de presse ont choqué et les avocats des victimes, preuves à l’appui, ont décidé de poursuivre l’administration des prisons en justice. Pour l’instant, aucune commission d’enquête n’a été dépêchée ce qui reste troublant.

THAMI EL KHYARI: Le secrétaire général du FFD, le Front des Forces Démocratiques, a eu la mauvaise surprise d’assister à un putsch au sein de ses rangs et de voir un nouveau bureau désigné par ses adversaires. L’affaire fait grand bruit, d’autant plus que cette formation de petite taille aborde les prochaines élections sans grandes ambitions au niveau de sa représentativité au niveau du parlement.

ALI EL YAZGHI : Le fils de l’ancien premier secrétaire de L’USFP a été démis de ses fonctions à la tête de la Chabiba, le mouvement de la jeunesse de ce parti. Pour une fois, son père et leurs proches ne sont pas intervenus pour voler à son secours. Ses ennuis avaient commencé avec ses prises de position hostiles à toute participation aux marches du « 20 Février » alors qu’il se voyait déjà reproché sa manière unilatérale de gérer le mouvement.


 

Commentaires