BAROMETRE POSITIF (du 08 au 14 novembre 2011)

BAROMETRE POSITIF (du 08 au 14 novembre 2011)

341
0
PARTAGER

TAIEB CHERKAOUI: Le ministre de l’intérieur a su mener avec doigté tout le processus devant conduire aux prochaines élections anticipées du 25 novembre prochain. Bien qu’étant très peu familiarisé avec ce domaine du fait de son parcours professionnel, il a su franchir tous les obstacles et faire passer au parlement tous les textes de loi nécessaires à la tenue de cette consultation. Patient et déterminé, le ministre a su se faire entendre par les chefs de partis pour avancer dans les préparatifs et respecter un calendrier serré. Il lui reste à prouver maintenant la même réussite lors de l’opération de vote proprement dite.

ABDELALI BENAMOUR: Le président du Conseil de la Concurrence a lâché une véritable bombe en publiant le rapport de son institution sur la non-concurrenciabilité du secteur pharmaceutique. On y apprend des vertes et des pas mûres sur les pratiques peu orthodoxes des grandes multinationales qui opèrent dans ce domaine et qui méritent des poursuites judiciaires pour les plus connues d’entre elles qui vont de l’évasion fiscale au fichage des malades en passant par la corruption des médecins. Un rapport qui fait scandale et une grande affaire qui ne fait que commencer.

YASMINA BADDOU: Courageuse, la ministre de la santé a passé la nuit dans le froid devant une préfecture de Casablanca pour être la première à s’inscrire sur les listes des candidats aux élections législatives dans sa circonscription. Bravant le froid, la ministre emmitouflée dans une couverture, a passé toute la nuit devant un portail pour déposer son dossier dès l’ouverture du bureau. Une photo prise lors de cette veillée très particulière a fait la une de tous les journaux qui ont vu dans ce geste la détermination future de cette dernière lors des élections.

NABIL BENABDELLAH: Le chef du PPS, le parti du progrès et du socialisme ne se présentera pas finalement aux élections législatives contrairement à ce qu’il devait faire. Pour justifier cette décision, le numéro1 de ce parti estime que sa présence aux côtés des autres candidats est plus importante que sa propre tentative de décrocher un siège. Un geste appréciable que d’autres responsables de partis devraient suivre en vue d’un renouvellement des élites tant réclamé mais que peu encouragent.

DRISS EL YAZAMI: Le président du CNDH, le conseil national des droits de l’homme, en charge de gérer la liste des observateurs autorisés à superviser les élections à donné son aval à pas moins de 4000 d’entre eux, membres d’ong nationales et internationales, qui seront présents dans les bureaux de votes aux quatre coins du pays. Ils devaient remplir certaines conditions pour figurer sur cette liste d’observateurs appelés à se prononcer sur le bon déroulement des opérations de vote. Le Maroc a opté pour la transparence en approuvant la présence de personnes étrangères, dont une délégation du conseil de l’Europe.

actu-maroc.com _____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires