Maison A la une Bassima Hakkaoui ministre de la solidarité malgré son manque d’inspiration et d’efficacité.

Bassima Hakkaoui ministre de la solidarité malgré son manque d’inspiration et d’efficacité.

1404
0
PARTAGER
La ministre de la solidarité, l’islamiste Bassima Hakkaoui, à la tête d’un département qui n’en a que le nom tellement son bilan est peu reluisant dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, n’en finit pas avec ses bourdes et dérapages indignes de ses fonctions.
Visiblement, elle ne prend même pas la peine de lire les rapports des organismes internationaux sur la situation dans le pays et les écarts criards entre riches et pauvres. Le dernier en date reste celui de l’UNICEF, qui, dans son dernier rapport sur l’enfance au Maroc, estime que quatre enfants sur dix sont pauvres.,
La ministre du PJD qui avait choqué les marocains et les marocaines surtout, pour ses jugements à l’emporte-pièce sur la condition féminine, n’a pourtant jamais été recadrée, plus grave, elle s’est vue reconduite à la tête de son département malgré son manque d’inspiration et d’efficacité.
Résultat de ses mauvais services, elle vient de récidiver et mettre le gouvernement dans l’embarras avec une phrase malheureuse qui entrera dans l’histoire pour son mépris pour ses compatriotes vivant dans des conditions difficiles. Pour elle, en effet, un marocain qui gagne 20 dh par jour n’est pas un pauvre.
De son temps, un ministre français était devenu célèbre en lançant cette phrase: « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne ». Bassima Hakkaoui devrait suivre ses conseils et devrait retourner à ses études inachevées pour mieux analyser le phénomène de la pauvreté au Maroc auquel elle a pour mission de l’éradiquer, ce qui reste loin de ses capacités. Cette phrase aux conséquences incalculables pour celui qui se trouve de sa nomination, cause déjà des dégâts et une rupture de confiance entre les citoyens et une ministre sans retenue aucune.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com
Tags : faits divers, actualités marocaines, africaines, infos, info, Maroc, Casablanca, Tanger, Rabat, Fés, Marrakech, Agadir, Roi Mohamed VI, Nassima Hakkaoui,  ministre de la solidarité, 2O dirhams, politique, PJD

Commentaires