PARTAGER

Le Maroc a les faveurs de la Confédération Africaine de Football et son nouveau président, le malgache Ahmad Ahmad, pour l’organisation de la future Coupe d’Afrique des Nations 2019, qui risque fort d’être retirée au Cameroun, ce pays n’étant pas prêt pour cet événement en raison de son retard dans l’achèvement des stades. Sauf que l’Algérie ne l’entend pas de cette oreille et entend sortir l’artillerie lourde au moment de la décision finale qui sera prise en septembre prochain. Mais d’ores et déjà, Ahmad Ahmad se déclare pour la candidature du Maroc comme solution de remplacement après avoir visité les infrastructures sportives du royaume qui l’ont poussé à aller jusqu’à soutenir le Maroc dans son dossier pour la Coupe du Monde 2026.

Pour en revenir à la compétition africaine proprement dit, l’Algérie estime qu’elle a toutes les aptitudes à l’organiser en 2019 et à s’opposer à ce que le Maroc profite de ses liens étroits avec le président de la Caf pour la coiffer sur le poteau en jouant sur la diplomatie de la pastilla. Plus sérieusement, le Maroc met en avant son expertise dans l’accueil de telles manifestations et voudrait profiter dignement de l’occasion pour marquer son retour au sein de l’Union Africaine.

Si politique et sport ne font pas toujours bon ménage, toutes les chances sont du côté du royaume qui a 90 % d’accueillir la future Coupe d’Afrique des Nations en 2019 qui va se dérouler , pour la première fois en été au lieu de l’hiver.

Commentaires