Maison A la une BATAILLE POUR LA PRESIDENCE DU PARLEMENT…

BATAILLE POUR LA PRESIDENCE DU PARLEMENT…

1079
0
PARTAGER

La vie politique redevient une foire d’empoigne et un champs de négociations secrètes avant l’élection, lundi, d’un président de la première chambre et de son bureau, dans des conditions qui serviraient bien à un cours de droit constitutionnel ou de sciences politiques.

Alors que la majorité parlementaire issue des dernières élections ainsi que le gouvernement ne sont pas encore formés pour des raisons sur lesquelles il est inutile de revenir tellement elles ont été rabâchées, le parlement est obligé de constituer ses structures à tout prix pour adopter la loi et les protocoles additifs sur le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, chose qui sera faite vendredi prochain au plus tard si tout se passe normalement, car il en va de la crédibilité du pays et ses institutions.

Il faudra, en tout cas, beaucoup de patience et de tact au président provisoire, le doyen socialiste Abdelouahad Radi pour obtenir un consensus.

Sans risques d’être démenti par les faits, c’est son camarade de parti, l’ancien ministre Habib Malki, qui devrait accèder au perchoir avec le consentement du parti du PJD qui ne semble pas être intéressé de voir le poste revenir à l’un des siens puisque aucun candidat ne s’est manifesté.

Reste le cas de l’Istiqlal qui a été évincé du gouvernement et qui pourrait s’en venger en présentant son candidat pour jouer au trouble-fête.

Commentaires