PARTAGER
De nouveaux développements sont à enregistrer qui laissent présager une offensive sur plusieurs terrains pour lancer un débat sur une éventuelle reconnaissance des droits des homosexuels marocains soutenus dans leurs démarches par plusieurs associations et gouvernements étrangers.
Le dernier épisode en date est l’attaque verbale de la directrice de l’information de 2M, Samira Sitail, connue pour jouer le rôle ballon d’essai, et qui a vivement critiqué le ministre des droits de l’homme, l’islamiste Mustapha Ramid et dans des termes inhabituels loin de la réserve qu’elle se doit de respecter.
Le ministre avait traité récemment les homosexuels de déchets de la société alors qu’il lui était demandé si une réforme du code pénal n’était pas envisageable, notamment en ce qui concerne le chapitre relatif à l’exercice des libertés pour les homosexuels. Depuis cette déclaration, ces derniers sont remontés au front afin de faire parvenir leurs revendications au plus haut niveau de l’état et réclamer le renvoi et la démission du ministre. Une autre démarche est actuellement en cours auprès du chef du gouvernement, El Othmani, pour accentuer la pression et faire de son mandat celui des avancées en matière de respect de leurs droits parallèlement à l’organisation d’événements de soutien à l’étranger, en attendant d’avoir le droit de manifester publiquement. Ce serait alors dans ce cas, le début d’une spirale vertueuse à laquelle les homosexuels croient beaucoup.
Par Jalil nouri

Commentaires