PARTAGER
L’ancien entraîneur des Lions de l’Atlas mérite les félicitations pour au moins deux choses, pour ne citer que les plus récentes de ces dernières heures. Il faut revenir tout d’abord sur la manière excellente avec laquelle il vient de clore son passage dans le football algérien depuis qu’il a pris les rênes du club de « Chaba Bel Ouazdad ». Il a saucé ce club d’une descente annoncée en division inférieure et lui a permis de remporter à la satisfaction générale, sauf les perdants, la coupe d’Algérie face au club de Sétif. Tout le mérite lui revient pour ce double exploit qui lui permet de quitter l’Algérie, la tête haute et avec le sentiment du devoir accompli, pour retourner au Maroc et prendre en mains l’équipe de l’IRT.
Mais Baddou Zaki n’a pas voulu partir sans laisser un autre message sous forme de demande adressée directement au premier ministre algérien, Abdelmajid Tebboune au moment où celui-ci le félicitait de la remise de la coupe, en le priant d’œuvrer à la réouverture des frontières entre son pays et le Maroc tout en l’assurant que le niveau du football serait encore plus grand dans la région et les gens plus heureux de traverser la frontière librement. Un vrai message de paix et d’espoir de la part d’un homme et d’un footballeur qui a toujours cru aux valeurs du sport.
Chapeau Zaki et félicitations à tous les marocains qui ont encouragé son équipe de « Belouazdad devant leurs petits écrans, comme s’il s’agissait d’un club marocain.!

Commentaires