PARTAGER
Comme par miracle, un pôle universitaire unique en Afrique et dédié aux technologies vertes et aux énergies renouvelables vient d’être inauguré par le roi Mohammed VI dans la ville de Ben Guerir, située à 70 kilomètres au nord de  de Marrakech, connue jusqu’à cette inauguration, pour ses brochettes et ses phosphates avec de nombreux gisements tout autour.
Outre la très haute sollicitude royale pour ce projet académique et ce centre de recherches, l’on trouve deux hommes. Le premier n’est autre que le conseiller royal, Fouad Ali El Himma, ancien député de la région et longtemps président du conseil de la ville avant l’ascension qu’on lui connait et qui lui est très attaché. Le second est l’inévitable patron du puissant groupe phosphatier de l’OCP, Mustapha Terrab, toujours présent dans l’accompagnement des grands projets en rapport avec l’Afrique. Et l’Afrique justement, découvre la ville verte de Benguerir qui accueillera l’élite de tous le continent et des chercheurs du monde entier dans le domaine des énergies renouvelables avec une plate-forme qui leur sera consacrée.
Ainsi de cette terre aride et riche en phosphates est sorti un laboratoire dont le Maroc peut tirer une grande fierté et un motif de satisfaction pour tenir ainsi tous ses engagements internationaux en matière de développement durable.

Commentaires