BEN LADEN: LA MORT DE L’ENNEMI PUBLIC NUMERO 1

BEN LADEN: LA MORT DE L’ENNEMI PUBLIC NUMERO 1

318
0
PARTAGER

Sa tête avait été mise à prix et les pistes menant à lui et à son QG n’ont cessé de s’embrouiller au fil des années tellement il était devenu insaisissable, évoluant derrière un halo de mystères entretenus par les medias. Pour tous, il se cachait dans des grottes à la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan, entouré de ses proches et d’une garde prétorienne fidèle et dévouée, surtout bien armée pour le défendre.

 

Il aura fallu dix années de recherche pour mettre fin à sa longue fuite qui l’a menée à travers des pays comme le Soudan avant l’Afghanistan où il a pu installer des camps et des bases arrières servant à la formation de ses soldats, une vraie légion arabe, disséminée à ce jour dans plusieurs régions du monde. C’est aux frais de cet homme richissime que cette armée s’est constituée pour combattre l’Occident, accusé de tous les maux par Ben Laden, qui a fait de ce combat le sens de sa vie et de la croisade menée contre plusieurs pays et leurs intérêts partout dans le monde. Aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et en Afrique, les cibles de ses forces réunies sous la bannière d’Al Qaida et différents groupes terroristes affiliés à celle-ci et se réclamant de son idéologie, ont semé à un moment ou à un autre les graines de la terreur et de l’épouvante. Devenu tristement célèbre après les attentats de New-York en 2011, Ben Laden n’a et cesse de lancer ses fidèles à l’assaut des pays occidentaux lors d’actions terroristes de différentes formes qui ont fini par porter la signature particulière d’Al Qaida comme une marque de fabrique. Cela vient d’être vérifié lors du récent attentat de Marrakech attribué à cette mouvance bien que non encore revendiqué, du fait que le ou les auteurs de celui-ci ont utilisé des produits et un procédé propre aux actions terroristes déjà menées et revendiquées par Al Qaida.
Il faut savoir également et c’est pratiquement une certitude, que la disparition d’Oussama Ben Laden ne se traduira pas l’arrêt des opérations de ses troupes. Bien au contraire, les services de sécurité occidentaux s’attendent à une recrudescence d’actes terroristes destinés à venger la mort de leur chef charismatique et pour bien signifier à la communauté internationale qu’Al Qaida continuera d’exister avec une nouvelle direction.

Celle-ci, représentée depuis longtemps par l’égyptien Azzawahiri est déjà à pied d’œuvre depuis que Ben Laden avait décidé de se mettre en retrait pour brouiller les pistes. Azzawahiri, qui reste beaucoup plus un théoricien, figurera-t-il sur la liste des personnes à abattre prochainement par les Etats-Unis? L’autre question à poser est de savoir si le mouvement d’Al Qaida continuera à exister maintenant que son fondateur est parti, ou bien allons-nous assister à une radicalisation du mouvement et sa dissémination avec une nouvelle stratégie de la terreur à travers le monde?

 

Jalil Nouri pour actu-maroc.com _________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires