Maison A la une BENABDELLAH MINIMISE LA CONTESTATION AU SEIN DU PPS

BENABDELLAH MINIMISE LA CONTESTATION AU SEIN DU PPS

851
0
PARTAGER

La formation du PPS, le Parti du Progrès et du Socialisme prépare, sur fond de bras de fer, son dixième congrès prévu pour le mois de mai.

Un bras de fer persistant entre l’actuel secrétaire général du parti, Nabil Benabdellah et ses opposants réunis dans le mouvement réformiste « Quadimoune » déterminés à lui bloquer la voie vers un nouveau mandat vers laquelle il se dirige, fort de ses appuis au comité central. Réduisant ces « refuzniks » à leur plus simple expression, Benabdellah estime qu’ils ne représentent qu’une poussière de deux ou trois éléments qui auraient exercé un chantage sur lui du temps de son mandat ministériel et que de toute manière, conformément à la tradition, la décision d’un nouveau ticket à la tête du parti relève d’une décision collective en interne, chose que ses contradicteurs assimilent à une reconduction automatique. Ces derniers vont jusqu’à soupçonner Benabdellah de se préparer à leur interdire la participation au congrès afin d’étouffer leurs voix en vue d’un plébiscite qui comblerait son égo. Le départ de nombreux anciens cadres du parti comme l’ancien ministre Said Saadi et la bienveillance dont jouit Benabdellah du sage du parti, l’ancien numéro 1 et très respecté Ismael Alaoui, confortent les chances de l’actuel secrétaire général de rempiler pour un nouveau mandat. Benabdellah ne tient guère à une retraite prématurée.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires