Benchikha prend la succession de Saâdane

Benchikha prend la succession de Saâdane

401
0
PARTAGER

C’est Abdelhak Benchikha qui succède à Rabah Saâdane, démissionnaire après la rencontre contre la Tanzanie (1-1), le 3 septembre dernier à Blida. Abdelhak Benchikha est nommé sélectionneur national jusqu’en 2012. Il jouira des mêmes prérogatives que celles de son prédécesseur. Cette décision a été prise par le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, après la dernière entrevue entre les deux hommes (dimanche). Le choix de Abdelhak Benchikha faisait l’unanimité depuis le départ de Rabah Saâdane. De nombreux entraîneurs algériens avaient plaidé en faveur de ce choix. Selon l’un de ses proches, l’intéressé «est très motivé pour relever ce défi».

Sa réponse à la proposition de la Fédération balaie la thèse d’un prétendu différend avec son employeur au sujet de ses (futures) prérogatives. Le coach de la sélection des locaux «a toujours été disposé à travailler au profit de l’intérêt du football national», souligne la même source. Cela s’est confirmé hier par son engagement à la tête des Verts qu’il conduira lors du second rendez-vous des éliminatoires de la CAN 2012. De son côté, le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, ne tarit pas d’éloges sur le nouveau sélectionneur, «un coach à la valeur reconnue et qui est en train d’accomplir du bon travail à la tête de la sélection des joueurs locaux. Notre choix reflète notre confiance à l’égard du cadre local en ces temps où chacun y va de sa proposition pour le recrutement d’un coach étranger, alors que la priorité est ailleurs où le calme et le bon sens sont recommandés», conclut le président.

La bonne tenue de la sélection des locaux, qualifiée au CHAN qui aura lieu en février 2011 au Soudan, plaide en faveur de ce jeune technicien qui a conduit le Club Africain (Tunisie) au sacre il y a deux ans. La décision de la Fédération clôt définitivement le dossier de la succession de Rabah Saâdane. La promotion de Abdelhak Benchikha est un signe fort de la part de la fédération en direction du coach local, même si l’apport d’un technicien étranger de renom n’est pas définitivement écartée, surtout en prévision des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 qui auront lieu durant l’année 2013. A présent, Abdelhak Benchikha aura les coudées franches pour diriger les Verts, apposer son empreinte et qualifier les Verts aux CAN 2012 et 2013.  

 

Commentaires