Béni Mellal: Plus d’un milliard de dhs pour un programme d’urgence de...

Béni Mellal: Plus d’un milliard de dhs pour un programme d’urgence de la mise à niveau de la ville

167
0
PARTAGER

Ce programme, initié en coordination avec la Wilaya de la région de Tadla-Azilal, vise la mise à niveau de plusieurs secteurs prioritaires, à savoir les infrastructures, l’habitat, l’urbanisme et l’aménagement de l’espace, l’environnement et le développement durable, le développement social, l’économie locale et la compétitivité territoriale.

Selon un rapport du Conseil urbain, une part importante des investissements ira au secteur des infrastructures avec plus de 525,6 millions de dirhams (mdhs).

Dans ce sens, il sera procédé au dédoublement des routes aux entrées de la ville vers Marrakech et Fqih Ben Saleh, à l’aménagement de l’entrée de l’autoroute qui reliant Beni Mellal et Berrechid, ainsi que l’extension du réseau d’assainissement et d’éclairage public.

Dans le cadre de ce programme d’urgence, le secteur de l’environnement et du développement durable s’est vu octroyer une enveloppe budgétaire de 260,4 mdhs, dont la majeure partie sera allouée à la protection de la ville des inondations et à la préparation d’espaces verts.

Le programme accorde également une importance au secteur de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace avec la mobilisation d’un montant de 259 MDHS qui sera alloué à la réhabilitation de l’ancienne médina, à la restructuration des quartiers sous-équipés et à la création d’une place publique dans le quartier administratif.

Le secteur de l’économie locale et de la compétitivité territoriale a, quant à lui, bénéficié de 166 millions et 300 milles DH. Un budget qui servira à la création d’un marché de gros de fruits et légumes, de boucheries au sein du nouveau marché, d’espaces commerciaux, à la transformation du dépôt municipal et à la création d’une zone d’activités économiques (Al Amal).

Par ailleurs, plus de 96 mdhs seront consacrés au secteur du développement social, notamment pour la construction et l’équipement d’une Maison de culture, d’un centre socioculturel au quartier Lalla Aicha, la mise à niveau du stade municipal, la création de cinq terrains sportifs de proximité et la participation, aux côtés du ministère de tutelle, à la construction d’un complexe sportif.

Selon le rapport du Conseil urbain, les études relatives à la préparation des plans directeurs relatifs à l’éclairage public, aux espaces verts, au transport et à la mise à niveau de l’administration communale ont coûté plus de 22 mdhs.

Commentaires