Benjelloun et Akhannouch dans le classement mondial des milliardaires

Benjelloun et Akhannouch dans le classement mondial des milliardaires

1958
0
PARTAGER

D’année en année, le nombre de milliardaires marocains à intégrer le classement mondial des hommes les plus riches de la planète de Forbes, ne cesse de diminuer. 4 en 2014, 3 en 2015, ils ne sont plus que 2 à intégrer le classement du célèbre magazine américain. Miloud Chaabi, présent dans le dernier classement, est sorti de celui de cette année. Mais l’absence la plus remarquée est celui du roi Mohammed VI. Pourtant en novembre 2015, le souverain était la 5ème personnalité la plus riche d’Afrique et le Marocain le plus nanti. Mais le roi est le grand oublié(?) de cette liste 2016. Un oubli qui interroge les bases même de l’établissement du classement. Détails.

##959ème place mondiale - Othman Benjelloun(PDG BMCE)

Le magazine américain Forbes a publié hier l’édition 2016 de son classement des personnalités les plus riches du monde. Sans doute des effets de la crise mondiale qui se manifeste par une instabilité au niveau de la bourse, une baisse des prix du pétrole et un dollar en hausse, le nombre de milliardaires est en baisse. Il est passé de 1 826 milliardaires répertoriés en 2015 à 1 810 milliardaires en 2016 soit 16 de moins. La fortune cumulée de ces nantis a aussi reculé passant de 7 050 milliards de dollars en 2015 à 6 480 milliards de dollars en 2016 soit 570 milliards en moins en un an.

Benjelloun et Akhannouch dans le classement mondial

Deux Marocains, habitués des classements internationaux des plus fortunés ont réussi à intégrer la liste dressée par Forbes. Précédemment logé à la 810ème place en 2015, le PDG du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun se retrouve à la 959ème place mondiale avec une fortune estimée à 1,9 milliard de dollars contre 2,4 milliards en 2014. Une dégringolade du PDG de la BMCE qui le propulse à la 12ème place en Afrique où l’indéboulonnable Nigérian, Aliko Dangote domine avec une fortune estimée à 15,4 milliards de dollars.

Autre Marocain présent au classement, Aziz Akhannouch. L’actionnaire majoritaire  et ex-PDG d’Akwa Group occupe la 1 367èmeplace des plus fortunés. Une place qu’il doit à sa fortune estimée à 1,2 milliard de dollars. En 2015, l’actuel ministre de l’Agriculture qui a laissé les rênes de son groupe pour pouvoir se consacrer à son département, se retrouvait à la 1 118ème avec une fortune de 1,6 milliard de dollars. Aziz Akhannouch n’en reste pas moins le 20ème homme le plus riche d’Afrique.

Et à noter que le nombre de milliardaires marocains présents sur la liste de Forbes ne cesse de diminuer d’année en année. S’ils étaient 4 Marocains à valider leur entrée dans le classement 2014, ils n’étaient plus que 3 à faire entrer leurs noms dans le classement 2015 du magazine américain. En 2016, ils ne sont plus que 2 à intégrer le classement.

Le roi Mohammed VI, l’oublié du classement Forbes ?

Le classement a connu ses habituels Marocains confirmés mais aussi ses grands absents. Miloud Chaabi, le patron d’Ynna Holding dont la fortune avait été évaluée à 1,3 milliard de dollars en 2015 pour lui permettre de se retrouver à la 1 315ème place mondiale, ne figure pas au classement de cette année. Ses derniers ennuis judiciaires avec Fives FCB ne sont pas étrangers à la baisse de la fortune de Miloud Chaabi. Ont-ils précipité sa sortie du classement ? La question reste entière.

L’absence la plus remarquée dans le classement de Forbes est sans doute celle du roi Mohammed VI. Le souverain clôturait, à la faveur d’une réévaluation de sa fortune estimé en novembre 2015 à 5,7 milliards de dollars, le Top 5 des Africains les plus riches réalisé par Forbes en novembre dernier.  Cette position permettait au roi de détrôner le PDG de la BMCE, Othman Benjelloun de son titre de « Personnalité la plus riche du Maroc ». Mais dans le classement mondial 2016 de Forbes, le roi Mohammed VI est le grand oublié. Aucune mention du roi n’est faite dans la liste mondiale du magazine américain pour cette année. Un oubli qui soulève de nombreuses interrogations quant aux bases choisies pour l’établissement du classement du magazine américain.

Au niveau mondial, le PDG de Microsoft, Bill Gates est pour la 3ème année consécutive, l’homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 75 milliards de dollars, en baisse de 4,2 milliards de dollars par rapport à 2015. Il est suivi loin derrière du fondateur de la marque Zara, l’Espagnol Amacio Ortega avec une fortune de 67 milliards de dollars contre 64,5 l’année dernière. L’homme d’affaires américain Warren Buffet ferme le Top 3 des personnes les plus nanties malgré une fortune en baisse de 11,9 milliards, estimée à 60,8 milliards de dollars.

 

Commentaires