PARTAGER
Alors qu’il est toujours empêtré dans les tractations pour trouver une solution au blocage qui empêche la formation du nouveau gouvernement, le chef du gouvernement désigné Abdelilah Benkirane a lancé ce mercredi une autre bombe à retardement en prévenant que le ministre sortant de l’habitat, Nabil Benabdellah, sera maintenu à son poste quoiqu’il arrive.
Soit le chef du gouvernement a la mémoire courte soit il feint de ne pas comprendre le vocabulaire du « Makhzen ». Ce dernier a en effet, clairement estimé dans un message du cabinet royal que le ministre de l’habitat et chef du PPS avait fait preuve d’irresponsabilité dans l’exercice de ses fonctions ministérielles et politiques, en s’attaquant à un conseiller royal.
Ce message du cabinet royal qui restera dans l’histoire en étant le premier du genre visant un responsable politique et un ministre avait semblé mettre fin à la carrière de Nabil Benabdellah qui lui-même avait tiré les conséquences de sa mésaventure. Vient alors cette phrase prononcée il y a quelques heures à l’ouverture du « Salon du Bâtiment » par le chef du gouvernement qui vient jeter de l’huile sur le feu en s’encombrant d’un nouveau fardeau qui risque de prolonger la crise.

Commentaires