PARTAGER
D’ici la fin de cette semaine, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane devrait être enfin fixé sur la composition définitive de sa future équipe après plus d’un mois de marchandages qui lui ont valu une sévère allusion lors du discours royal de la « Marche Verte ».
Cette dernière ligne droite devrait s’achever dans les prochaines heures, une fois qu’il aura reçu la réponde définitive du Mouvement Populaire et de l’USFP, les deux partis qui lui auront causé un tel retard préjudiciable à la marche des affaires du pays.
Pour le reste, il est admis que l’Istiqlal et le RNI seront du prochain exécutif et qu’ils auront la part du lion en matière de portefeuilles puisque Benkirane a voulu dès le départ qu’ils en constituent la colonne vertébrale.
En ce qui concerne le nombre de ministères qui reviendront au parti islamiste, Benkirane aurait curieusement accepté de ne pas placer la barre très haut pour ne pas se compliquer la tâche davantage après avoir convaincu la direction de son parti qu’il ne disposera pas de profils pointus pour occuper les départements stratégiques. Sauf rebondissement de dernière minute, toujours envisageable, tout devrait aller vite à présent pour que le nouveau gouvernement soit formé au lendemain de la « COP 22″, soit la troisième semaine du mois de novembre, ou en tous les cas et au plus tard avant la fin du mois courant.

Commentaires