PARTAGER
Le chef du gouvernement , Abdelailah Benkirane a regagné le royaume le week-end dernier après avoir passé une semaine de séjour linguistique en Belgique où il s’est rendu non pas pour apprendre le français, une langue qu’il maîtrise, mais curieusement l’anglais en un temps record de six jours pour que la langue de Shakespeare ne lui soit plus étrangère dans le futur qu’il voit en rose en espérant se maintenir à la tête du gouvernement pour un second mandat
C’est donc avec fierté qu’il a accroché aux murs de son domicile en se promettant de ne plus avoir de complexes lors de sa prochaine visite à la Maison-Blanche, reste que le mystère reste entier pour ceux qui épient ses faits et gestes et décortiquent ses propos, curieux de découvrir les vraies raisons de se mettre à l’anglais aussi tardivement et avec une méthode aussi accélérée.
L’anglais étant devenu obligatoire pour s’inscrire à un doctorat, certains y ont aussitôt trouvé la vraie raison de son choix faisant de lui , au contraire, un futur doctorant en cas d’échec aux futures élections. En attendant d’y voir plus clair, personne ne sera étonné d’entendre Abdelilah Benkirane, bredouiller quelques mots en anglais lors de ses futurs meetings politiques.

Commentaires