BENKIRANE ET DES MINISTRES VIOLENT LA LOI

BENKIRANE ET DES MINISTRES VIOLENT LA LOI

950
0
PARTAGER

Depuis une semaine, le premier ministre Abdelilah Benkirane sillonne
le pays pour apporter son soutien aux candidats de son parti aux
élections du 4 septembre, imité en cela par certains de ses ministres
leaders de leurs partis tandis que d’autres r^tissent en long et en
large les régions et circonscriptions dans lesquelles ils se
présentent avec des ambitions légitimes. Tout ce beau monde a donc
déserté ses bureaux et gelé ses fonctions ne vivant plus que pour le
scrutin.

Autant dire que l’examen des affaires du pays et des citoyens, y
compris les plus urgentes est reporté à plus tard, jusqu’à la fin des
élections, ce que la loi réprouve et interdit, car il y a un arsenal
de textes qui entoure cette vacance de poste.

Pour se consacrer à la campagne électorale et pour que l’argent du
contribuable ne serve pas à les rémunérer pour un travail qu’ils
n’accomplissent pas, les ministres, y compris le premier d’entre eux,
se doivent de se mettre en congé sans solde, sans oublier que durant leur
prise de parole en public, ils ne doivent en aucun cas mettre en avant
les réalisations du gouvernement ou de leur département pour les
mettre à l’actif de leur parti et ses candidats, de même qu’il leur
est interdit d’utiliser les véhicules et les moyens de l’état.
Or depuis le début de la campagne électorale, ce règlement est bafoué au
quotidien par des ministres et des responsables censés être les
premiers à donner l’exemple en respectant la loi.

Commentaires