PARTAGER

La décision devrait être confirmée et validée dans les prochaines heures à l’issue de la réunion de la direction du parti islamiste du PJD, dont le leader et chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, aura finalement cédé aux pressions et à l’actualité pour abandonner l’idée de faire participer le parti de l’Istiqlal et son chef Hamid Chabat dans sa prochaine équipe. En fait, c’est ce dernier qui aura été à l’origine de cette décision après avoir crée un début de crise diplomatique avec la Mauritanie.

Appelé à être évincé également de la tête de sa formation, Chabat a eu tout le mal à contenir ses larmes ce samedi devant le parlement de sa formation et affaire accepter tardivement ses excuses. Le mal est déjà fait et l’homme n’échappera pas à la bourrasque dont il est à l’origine.

A l’inverse, Benkirane peut, lui, envisager l’avenir avec sérénité et se lancer dans de nouvelles tractations avec des partenaires qu’il avait éloignés pour garder l’Istiqlal. Au final, le prochain gouvernement devrait donc se composer de ministres du PJD, du RNI, du Mouvement Populaire et de technocrates pour pallier le manque de profils pointus au sein du parti islamiste.

Plus que quelques jours à attendre avant l’annonce enfin de sa compositionn définitive approuvée par le souverain.

Commentaires