PARTAGER

Aucune apparition publique ces jours-ci de l’ancien chef du gouvernement et numéro 1 du PJD n’aura échappé aux observateurs et à la presse d’autant plus que l’homme n’a pas été, contrairement aux habitudes prises depuis son éclipse, avare de déclarations sur différents sujets.

Alors que l’on soupçonnait l’ancien leader islamiste d’avoir voulu instaurer la fitna et provoqué une crise avec le palais, par un proche interposé qui avait appelé à moins d’intervention de la part du palais dans la vie politique pour le bien du pays, Benkirane a saisi la balle au bond fournie par le dernier discours du trône en appuyant de toutes ses forces le contenue de ce discours et en revendiquant quelques idées.Quelques jours plus tard et alors qu’il escomptait une défaite pour prendre la tête du bras idéologique du PJD, le MUR, s’est adonné à son sport favori pour égrainer devant les micros certains de ses slogans favoris, tout en prenant soin de ne pas impliquer le nom d ‘El Othmani. jamais assez prudent, l’ancien leader islamiste donne nettement l’impression de vouloir se replacer dans le circuit protocolaire où il n’a pas perdu sa place comme ont pu le remarquer les convives lors de la réception donnée par le roi à l’occasion de la fête du trône.

Certains observateurs avancent volontiers que Benkirane n’a pas perdu l’espoir de rebondir à la tête d’une institution étatique.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires