PARTAGER

Muet comme une carpe depuis le discours royal du 30 juillet dernier, le chef du gouvernement et du PJd, Abdelilah Bekirane a fini par reprendre langue avec les médias tout juste après le premier conseil de gouvernement qui s’est tenu ce jeudi après une absence de plus d’un mois.

Durant près de trois semaines, Benkirane n’a pas quitté son domicile pour se consacrer à la méditations et à quelques entretiens avec des membres de son parti à propos des élections. Cette absence a fini par faire croire, suite aux reproches sévères du roi adressées à sa formation, qu’il allait passer le reste de la fin de son mandat à expédier les affaires courantes à partir de son domicile et attendre les élections pour se manifester lors des meetings.

Or, il semble que non et lui-même a tenu à infirmer ces informations en déclarant que le travail de son cabinet ne consistait pas à expédier les affaires courantes et que s’il avait suspendu les nominations aux hautes fonctions c’est bel et bien pour ces nominations qui ne servent pas les partis et non pas parce qu’il aurait été dessaisi de ce pouvoir comme le prétendent certains. Pour le reste, rien de nouveau et il faudra laisser les résulats des élections parler à sa place.

Commentaires