PARTAGER
Le secret n’a pas pu être gardé très longtemps par les autorités marocaines pour des raisons stratégiques. C’est un magazine américain spécialisé qui a eu la primeur de l’information et qui a annoncé l’arrivée au Maroc d’un troisième constructeur automobile mondial consacrant ainsi le royaume comme « Terre de l’Automobile » avec des répercussions très importantes pour son économie, notamment pour sa balance commerciale et l’emploi.
C’est la réussite éclatante de l’Usine Renault à Tanger qui a crée un effet d’entraînement pour pousser de grandes marques comme Peugeot-Citroen pour venir s’installer à Kénitra et avec eux dessous-traitants de renommée mondiale, alors que l’identité du troisième constructeur appelé à venir signer les contrats avec l’état marocain et le lieu de son implantation ne sont pas encore connus de la presse internationale qui souligne les atouts nombreux du royaume pour attirer des investissements de cette taille. Celui de Renault à Tanger à titre d’exemple a atteint tous les objectifs avec la sortie de la millionième voiture de cette usine qui a réussi à écouler pas moins de 300 000 exemplaire de son modèle Dacia sur le seul marché marocain depuis sa création. Le Maroc est donc bien parti pour devenir le leader en Afrique de la construction d’automobiles.
Une réussite que le voisin algérien envie au royaume.

Commentaires