Birmanie: amnistie de plus 6.300 « prisonniers »

Birmanie: amnistie de plus 6.300 « prisonniers »

344
0
PARTAGER

Les premières libérations interviendront mercredi.

 

La Commission nationale pour les droits de l’Homme, mise en place le mois dernier par le gouvernement, avait réclamé quelques heures auparavant, dans un quotidien officiel, la libération des « prisonniers de conscience » afin de répondre aux appels en ce sens de la communauté internationale.

Et lundi, des responsables gouvernementaux avaient déjà indiqué à l’AFP qu’une amnistie incluant des prisonniers politiques aurait lieu dans les jours suivants.

Les Etats-Unis, l’Union européenne et l’opposition démocratique birmane réclament la libération de quelque 2.000 prisonniers politiques – militants politiques, avocats, artistes, journalistes – pour prouver la sincérité des réformes politiques actuelles.

La mesure est aussi considérée comme une condition sine qua non pour envisager la levée des sanctions économiques et politiques en place depuis la fin des années 1990.

Dans une lettre ouverte publiée par le quotidien anglophone New Light of Myanmar, considéré comme le porte-parole du régime, la commission rappelle mardi que « le secrétaire général des Nations unies et un certain nombre de pays réclament la libération ce qu’ils décrivent comme des +prisonniers de conscience+ ».

La commission « demande humblement au président, en gage de sa magnanimité, d’amnistier ces prisonniers et de les libérer de prison », a conclu son président, Win Mya, dans une rare reconnaissance de l’existence de prisonniers politiques dans le pays.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires