Blatter démissionne de la FIFA

Blatter démissionne de la FIFA

721
0
PARTAGER

Réélu juste vendredi dernier pour un cinquième mandat à la tête de la Fifa, Sepp Blatter a présenté aujourd’hui sa démission. Il restera en poste jusqu’au déroulement d’un Congrès extraordinaire entre décembre 2015 et mars 2016.

Coup de théâtre dans le monde du football. Joseph Blatter démissionne. Lors d’une conférence de presse ce mardi à Zurich, le président de la Fifa a annoncé son départ de l’instance internationale et ce après avoir été réélu pour un cinquième mandat vendredi dernier. «J’aime la FIFA et le football plus que tout. Je veux faire au mieux, a-t-il annoncé en guise d’introduction à son allocution. J’avais décidé de me représenter parce que je pensais que c’était la meilleure option. Les votes sont clos mais les affaires continuent. Mon nouveau mandat n’a pas le soutien de tout le monde du foot. C’est pourquoi j’en appelle à l’organisation d’un Congrès exceptionnel pour procéder à l’élection de mon successeur.

Un congrès qui aura lieu entre décembre 2015 et mars 2016, afin de mettre en place de nouvelles élections et donc un nouveau président. Élection à laquelle il ne se présentera pas. Jusqu’au déroulement de cette assemblée, il tiendra son poste. La Fifa «face à des défis qui ne s’arrêtent pas, a besoin d’une profonde restructuration», a déclaré Blatter en conférence de presse.

Je suis sûr que d’autres mauvaises nouvelles sont à venir

«Les prochains mois ne seront pas faciles pour la FIFA. Je suis sûr que d’autres mauvaises nouvelles sont à venir», déclarait Blatter vendredi dernier au moment de sa réélection suite à sa victoire sur son opposant, le Prince Ali de Jordanie. Autant dire que le dirigeant historique, président de la Fifa depuis 1998, voyait l’étau se resserrer au fil des inculpations survenue ces derniers jours et de l’enquête menée par les Etats-Unis. Cette démission intervient quelques heures à peine après de nouvelles accusations du New York Times visant cette fois le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa et bras droit de M. Blatter.

Le quotidien américain a accusé M. Valcke d’être le responsable d’un virement de 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l’ancien vice-président de l’organisation Jack Warner, mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption. Dans un communiqué mardi matin, la Fifa avait tenté de dégonfler ces accusations en affirmant que M. Valcke n’était en rien en cause dans ce virement et qu’il ne s’agissait que d’un projet d’aide à la diaspora africaine dans les Caraïbes, au nom de l’Afrique du Sud.

Commentaires