PARTAGER

Le FUS s’est emparé du fauteuil de leader , tout seul cette fois, profitant du nul du WAC après s’être imposé à Tanger .Il s’agit de la cinquième victoire de suite des Rbatis sans avoir encaissé le moindre but , dont trois à l’extérieur, après des succès face à Berkane et Safi . De plus, le FUS, a creusé l’écart avec son adversaire du jour qui est désormais de huit points.
Cette fois , l’IRT a trouvé à qui parler et les gesticulations de Benchikha tout au long de la partie n’ont servi à rien. Même s’ils ont tardé à trouver leurs marques et à retrouver leurs repères dans ce grand stade de Tanger , les protégés de Walid Regragui ont contrôlé la rencontre à leur guise excepté toutefois durant le dernier quart d’heure où ils ont défendu n’importe comment par des dégagements à l’emporte -pièce.
Auparavant, Batna avait donné l’avantage aux siens d’une superbe frappe enveloppée des vingt-cinq mètres. Franchement, les Tangerois auraient dû comprendre que laisser Mourad Batna balle au pied c’est comme laisser un jeune loup devant un poulailler!
Énormément de choses ont changé chez le club de la capitale , dans le bon sens s’entend, cependant il est encore trop tôt pour faire des conclusions car n’oublions pas qu’il y a quatre ans le Fath avait douze points d’avance au terme des matchs aller et pourtant le MAT lui volera le titre lors de la dernière journée.
Quant au derby entre Casablancais, à part un public incroyable ce classique à accouché d’une souris et a une nouvelle fois franchement déçu par des problèmes de billetterie, de la casse et une rencontre très tactique et d’un niveau plus que moyen. Raja et Wydad se sont surveillés tout en cherchant le KO, dominant chacun sa mitemps. Mais, ce derby qui s’est joué à vingt à l’heure n’a jamais emballé l’assistance tant cela manquait de rythme et de mordant.
Toutefois, on a enregistré une nette amélioration dans l’organisation et la discipline collective des Verts. Encore un petit effort et le Raja se mêlera à la course au titre.
Le DHJ a surclassé le CRA en lui infligeant une sévère defaite , qui aurait pu être nettement plus lourde tellement on a assisté à un festival d’occasions ratées côté jdidi.
Ce n’est pas trop tôt , car cela fait des semaines que la bande à Jamal Sellami court après une victoire.
En face , on a vu des Rifains méconnaissables mais il faut dire que c’est dans leur habitude d’avoir des passages à vide au moment où pourtant ils avaient retrouvé de bonnes sensations.
Dans tous les cas ,le DHJ en a bien profité et on souhaite aux poulains de Sellami qui sont pétris de qualités plein de réussite et de succès.
A Berrechid, dans un décor de seconde division sans jugement de valeur aucun , le MAT a logiquement battu un OCK en perdition. Le récent vainqueur de la coupe du trône n’y arrive plus en championnat et cette descente aux enfers est en train de prendre une tournure catastrophique.
Mais après tout, si les Phosphatiers tiennent absolument à concurrencer le MAS pour la dernière place, grand bien leur fasse!
Quant au MAT, il reste juste à savoir si les Nordistes vont avoir assez d’énergie et de volonté pour rejoindre WAC et FUS et jouer le titre.
Des cadeaux de Noël lors de FAR-KAC..
Pour FAR-KAC, on s’est amusé à s’offrir des cadeaux de Noël et ce petit jeu a souri aux militaires. Tout avait pourtant mal commencé puisque les FAR seront les premiers à offrir une occasion qui donnera un but aux visiteurs. Ce n’est que dans les cinq dernières minutes que la décision sera faite sur une boulette de Meskini puis sur un cadeau d’une défense qu’on connaissait plus compacte et solide. Sinon, on se demande comment et pourquoi le stade du FUS n’est pas encore fermé car cette pelouse est un véritable cauchemar pour les joueurs et un calvaire pour les spectateurs. !
Le Hassania d’Agadir et le KACM se sont quittés dos à dos et n’ont pu se départager. Le HUSA peut s’estimer très heureux avec ce point du nul car les Marrakchis ont raté de très franches occasions de scorer , il est bien vrai à cause d’arrêts décisifs et Spectaculaires de Fahd Lahmadi, le portier soussi.
Si on comprend l’amertume et la déception de Hicham Dmii en ce qui concerne le peu de réussite de ces joueurs, en face l’irrégularité et la légèreté des joueurs du Hassania est devenu un véritable casse tête pour Sektioui qui devra y remédier au plus tôt. Sinon, sur le but d’égalisation marqué contre son propre camp par Nelson il faut souligner que le latéral Sekkat avait déserté son poste en défense.
Le MAS est rentré bredouille de Berkane et n’a pu combler le retard de trois points qui le séparait de la RSB.
Cette rencontre a confirmé tout ce que l’on savait déjà des deux équipes: à savoir, des fassis maladroits et malchanceux en attaque , perdant plein de ballons au milieu et derrière, avec un effectif franchement très limité et une équipe de Berkane en panne d’inspiration et d’imagination sur le plan offensif et absolument incapable de construire à l’approche du carré adverse. En effet, il est presque flagrant et pathétique qu’à chaque fois qu’un avant de Berkane reçoit le ballon aux derniers vingt mètres , il tente un tir sans conviction comme pour se débarrasser du cuir.
Lundi dernier à Eljadida, on a assisté à une ambiance terne et triste avec un OCS-MCO monotone et franchement ennuyeux.
Une rencontre plus que moyenne dont on ne gardera pas un grand souvenir.
Honnêtement, il serait grand temps que l’OCS, le KAC et l’OCK retrouvent leur stade et leur public et que les FAR puissent rejouer au Complexe My Abdallah car tout cela n’a plus aucun sens.
En effet, on aimerait y voir plus clair et il est certain que les staffs de ces équipes aimeraient également disposer d’une visibilité pour pouvoir mettre en place des plans de jeu.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires