Maison A la une BOUACHRINE LE DIRECTEUR DE « Al YOUM 24 » CHEZ LA POLICE POUR VIOLS

BOUACHRINE LE DIRECTEUR DE « Al YOUM 24 » CHEZ LA POLICE POUR VIOLS

1012
0
PARTAGER
Taoufik Bouachrine, le fondateur du quotidien arabophone »Akhbar Al Youm » et du site « Al Youm 24 » se trouve aux mains de la police judiciaire de Casablanca depuis vendredi après-midi suite à cinq plaintes déposées contre lui par des collaboratrices pour viols et harcèlement sexuel. Le procureur du roi auprès de la cour d’appel de la métropole avait refuse dans un premier temps dans son communiqué de donner des précisions sur les raisons de l’arrestation du journaliste dans les locaux de ses deux supports avant qu’il ne soit emmené dans ceux de la police judiciaire pour complément d’enquête.
Tous les confrères ont cru au départ qu’il s’agissait d’un développement dans une affaire de presse puisque Bouachrione venait d’être condamné il y a quelques jours à une amende de 45 millions au profit des deux ministres du RNI, Akheniouch et Boussaid qui avaient porté plainte contre son journal pour diffamation. En attendant c’est cette autre affaire qui lui vaut des ennuis judiciaires et qui a commencé par la plainte de l’une de ses collaboratrices qui dit avoir décidé de briser le silence quand elle a lu que son patron prenait la défense, dans un éditorial, de l’islamologue Tarek Ramadan, poursuivi et incarcéré en France pour des plaintes similaires. La machine judiciaire s’est alors emballée avec les plaintes d’autres collaboratrices  qui ont suivi le geste de leur collègue et décidé à leur tour, de déposer plainte à leur tour pour viols et harcèlements sexuels.
L’avenir de ces deux supports et et professionnel de leur fondateur, considéré comme très proche des islamistes, sont sérieusement compromis.

Commentaires