PARTAGER
L’Algérie vient de battre un drôle de record, celui du mandat ministériel le plus court de l’histoire. Un mandat qui se sera achevé deux jours seulement après la nomination du ministre du tourisme et de l’artisanat et qui a été limogé par le président Bouteflika suite à une erreur de casting.
Le ministre en question, Messaoud Benagoun avait été nommé en même temps que le nouveau gouvernement dirigé par Abdelmajid Tebboune et s’est vu prié de quitter ses fonctions, sans préavis, sans excuses et sans indemnités, preuve que le président ne décide pas des nominations et ne choisit pas ses ministres, une incapacité dictée par son état de santé, laissant le soin à ses proches de gérer toutes les affaires du pays.
Le ministre licencié, Messaoud Benagoun a été la cible d’une campagne de critiques sur les réseaux sociaux dès sa nomination, pour son parcours peu reluisant et son manque de compétences pour prendre en charge un tel département d’autant plus que le nouveau gouvernement algérien mise beaucoup sur le secteur du tourisme afin de compenser les lourdes pertes occasionnées ces dernières années par la mévente du pétrole. Ces mêmes réseaux sociaux se sont retournés ensuite contre cette décision de limoger le ministre après deux jours en la tournant en dérision.

Commentaires