PARTAGER

Grande panique à l’hôpital Ibn El Khatib, à Fès, après la réception, mardi dernier, de 8 pensionnaires de Bouya Omar. «Ces malades mentaux ont été admis au service de dermatologie et de maladies infectieuses», révèlent des sources hospitalières. Et d’ajouter : «les missions premières d’Ibn El Khatib sont la maternité, la pneumologie, et l’endocrinologie». Ne disposant ni de conditions de sécurité pour les patients psychiatriques ni du personnel soignant pour la psychiatrie, l’hôpital Ibn El Khatib est, depuis mardi, en ébullition.

D’une part, les autres patients craignent pour leur vie. Quant aux médecins, ils affichent leur colère. À ce titre, ces derniers comptent organiser un sit-in ce jeudi pour protester contre la tutelle.

Commentaires