PARTAGER
La ville de Casablanca retient son souffle en préparation d’une journée chaude qui risque d’être noire dimanche prochain en raison du déroulement du match Wac-Raja de football dans un stade transformé en chaudron avec des débordements prévisibles et des violences comme à l’accoutumée.
L’équipe du Wac qui reçoit en match retour n’accordera que 10.000 places  au public de son voisin et ennemi juré le Raja, qui vient de se voir infliger une lourde sanction financière en raison des débordements de ses supporteurs avec une obligation de jouer un match du championnat à huis-clos au moment où ce dernier s’achemine vers sa fin avec un nouveau sacre très probable du Wac à la clé.
Comme d’habitude, les forces de police sont sur le pied de guerre pour une rencontre qui pourrait dépasser les 10.000 d’entre eux alors que les riverains du stade qui vient d’être partiellement rénové, ont déjà pris toutes leurs dispositions pour fermer leurs domiciles pour aller trouver refuge ailleurs. Les commerces resteront, eux, rideaux baissés ce dimanche dans les quartiers aux abords du stade et ceux se trouvant sur les itinéraires empruntés par les supporteurs déchaînés.
Les automobilistes ont appris, pour leur part, à respecter le mot d’ordre d’éviter tout déplacement cette journée du dimanche qui s’annonce à hauts risques.

Commentaires