Bravo l’Algérie !

Bravo l’Algérie !

327
0
PARTAGER

Microscopique parce qu’anecdotique au regard du match héroïque qu’ont sorti de leur tripes les hommes de l’ancien entraineur du Raja, Vahid Halilhodzic, en sanglot à l’issue d’un match à la saveur tragique.

Car si l’Allemagne a vaincu, l’Algérie n’a pas démérité. Loin de là.

Avec en attaque un Slimani et un Feloughi de feu, un milieu héroïque et un Rais sur sa ligne impérial, les fennecs étaient proches de l’exploit historique, celui qui aurait définitivement éclipsé ce fameux match de la honte qui avait vu en 1982 la RFA et l’Autriche se qualifier au détriment de l’Algérie en huitième après un match caricaturalement arrangé, resté dans les annales du Mondial.

Face à l’ogre allemand, les fennecs ont dès le début de la rencontre joué sans aucun complexe. Solide en défense, magistral dans la récupération, percutant dans les contres, les Fennecs ont marqué leur territoire dès l’entame de match, à l’image de cette relance algérienne à la neuvième minute.

Enclenché sur un contre, le redoutable sprint de Slimani parti de sa moitié de terrain a vite fait comprendre au portier Neuer que l’Algérie n’est pas là pour la figuration.  Seconde alerte algérienne avec l’autre feu follet de la rencontre Feghouli auteur d’un festival sur son aile droite.

En oubliant Slimani ou Soudani seul dans la surface, l’as de Valence s’hasarde sur un angle impossible. Troisième grosse alerte dans la surface de la nationalmannschaft à la dix-neuvième avec Ghoulam qui choisi de frapper au lieu de passer en retrait, manquant de peu l’ouverture du score.

Quatrième grosse occasion algérienne à la trente-neuvième minute. Sur une longue touche de Ghoulam, Mostefa enclenche une magnifique demi-volée cadrée mais contrée par Boateng. Neuer a failli être trompé. L’Algérie a frôlé l’exploit en première mi-temps.

En deuxième mi-temps, l’Algérie ne craque pas physiquement et montre la même détermination, à l’image d’un M’Bolhi grandiose dans ses cages face aux multiples occasions allemandes.

A la fin du temps réglementaire, l’Algérie était toujours debout mais il était écrit que la nationalmannschaft reprendrait le match en main dès le début des prolongations grâce à l’inévitable Muller qui sur un centre permet à Schürrle d’inscrire sur une étrange talonnade le but de la délivrance.

Même le second but de la nationalmannschaft à la 120è n’assommera par les Algériens qui marqueront leur but d’honneur en toute fin de rencontre avec Djabou. Bravo l’Algérie.

 

 

Actu-maroc.com ____________________________

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

Commentaires